A la une !

"L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison "

Img 3205

Nous sommes confinés dans nos maisons et nous rêvons de plus en plus de liberté. Mais de quelle liberté rêvons-nous ? Est-ce parceque nous sommes enfermés que nous sommes esclaves? que nous ne sommes pas libres?

 

Texte de l'Évangile (Jn 8,31-42): Jésus disait : «Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres».

Aujourd'hui nous écoutons une des phrases de Jésus que Saint Jean-Paul II préférait : "La vérité vous libérera". On parle beaucoup de liberté. Tout le monde la souhaite ! Mais, savons-nous vraiment ce que signifie "être libres" ? Pour beaucoup, cela équivaut à "faire ce que l'on a envie de faire", sans limites. Mais… Jésus ne nous vend pas cette liberté si capricieuse ; Jésus-Christ lie la liberté à la vérité. Jésus-Dieu était infiniment libre, et nous le voyons ici : cloué, immobilisé sur la Croix, serein, excusant nos offenses.
Devinez-vous à quoi sert la liberté ? A aimer, pas à "juger". Celui qui vit en jugeant finit par devenir esclave du jeu.

Pour une recette qui marche à tous les coups pour se sentir libre et pour vivre la liberté, cliquez ICI.

 

Bonne journée

Confesser ses péchés, pourquoi pas aujourd'hui ?

Mioursmipanda secret confession

Le pape François nous a invités à recevoir le pardon d'une façon particuliére cette année, en parlant à Dieu. En cette semaine qui précéde la grande fête des Rameaux et de la Passion, je vous invite donc à méditer ce psaume et à demander ce pardon au Seigneur.

 

Voici la marche à suivre :

0- Je fais le signe de la croix

1- méditation du psaume 50 :

03 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché.

04 Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense.

05 Oui, je connais mon péché, ma faute est toujours devant moi.

06 Contre toi, et toi seul, j'ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l'ai fait. Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice, être juge et montrer ta victoire.

07 Moi, je suis né dans la faute, j'étais pécheur dès le sein de ma mère.

08 Mais tu veux au fond de moi la vérité ; dans le secret, tu m'apprends la sagesse.

09 Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur ; lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10 Fais que j'entende les chants et la fête : ils danseront, les os que tu broyais.

11 Détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés.

12 Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

13 Ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton esprit saint.

14 Rends-moi la joie d'être sauvé ; que l'esprit généreux me soutienne.

15 Aux pécheurs, j'enseignerai tes chemins ; vers toi, reviendront les égarés.

16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur, et ma langue acclamera ta justice.

17 Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange.

18 Si j'offre un sacrifice, tu n'en veux pas, tu n'acceptes pas d'holocauste.

19 Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé ; tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un coeur brisé et broyé.

20 Accorde à Sion le bonheur, relève les murs de Jérusalem.

21 Alors tu accepteras de justes sacrifices, oblations et holocaustes ; alors on offrira des taureaux sur ton autel.

 

Dans le secret, dans le silence, lorsque se taisent les bruits du monde, une petite voix se fait entendre. Celle qui veut en nous la vérité. Elle devient à certains moments de nos vies extrêmement forte, cette voix. Presque inaudible. Car le mal commis, car le ''sang versé'' nous éloigne de Dieu. Alors tout se confond, le bien, le mal, tout s’efface dans la tristesse. Mais il veille en nous, l’Esprit Saint, le gardien de nos âmes. Feu sous la cendre, il attend le réveil. Au choc d’une rencontre, d’un mot, d’une chute, au craquement des « os broyés », peut-être, la petite voix se fait plus forte, elle crie ! Tu as perdu le sens du bien ! Et la tristesse peu à peu s’évanouit.

Elle cède la place à la douleur d’avoir péché, douleur des cœurs brisés à la vision d’un désastre, lorsque la brume des illusions se dissipe. Oui, j’ai failli à aimer comme Lui aime. « Contre toi et toi seul, j’ai péché. » Et le voilà de retour en mon âme, Celui qui l’a créée et vient la recréer. Il souffle à nouveau l’Esprit de vérité. Il console. Il lave. Il purifie. Il rend plus blanc que neige. Et il fait entendre une douce musique. Elle se reconnaît entre mille. C’est la joie ! Et la joie ne trompe pas. Déjà le salut est à l’œuvre. Un esprit généreux travaille au cœur. Il rend zélé pour aimer comme Il aime.

Esprit de sainteté, viens laver nos cœurs de ce qui les souille ! Redresse ce qui est faussé ! Donne-nous la joie éternelle !

2- Je prie le "je confesse à Dieu"

Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères, que j'ai péché en pensée, en parole, par action et par omission; oui, j'ai vraiment péché. C'est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

 

3- Maintenant je prends un moment pour faire mon examen de conscience:


Face à l'Amour de dieu

Quelle est la place de Dieu dans ma vie ?
Quelle est la place de la prière, de l’Evangile ?
Quelle est la place de la messe, de la communion ?
Quelle est la place du Sacrement de Réconciliation ?

Face à l'Amour du prochain

Comment est mon amour pour mon prochain, amis, famille ? (individualisme ; mépris ; rejet de l’autre ; individualisme)
Sais-je comprendre et aider ou bien suis-je tenté de juger et condamner ?
Dis-je toujours la vérité ? (tricherie ; mensonge)
Suis-je capable de partager ? (égoïsme ; envie ; jalousie)
Sais-je respecter les autres ? (médisance ; ragots ; calomnies ; vengeance ; rancune ; esprit de domination)

Face à l'Amour de moi-même

Est-ce que je m’accepte comme je suis ? ai-je du respect pour moi-même, pour mon corps ?
Quelles sont mes responsabilités par rapport à mes dons, mes talents ? (paresse)
Quel est le but de ma vie ?
Ai-je la maîtrise de moi-même ?

¨Être Serviteur dans le monde

Comment est ma vie en famille ?
Comment est ma vie professionnelle, étudiante ou scolaire ?
Comment est ma vie avec les autres (écoute ; respect ; non-jugement)
Quelles sont les aides que j’apporte autour de moi ? Suis-je suffisamment attentif aux détresses et souffrances d’autrui ?
Quelle est ma place dans l’Eglise ? Mon engament ?

4- Je demande pardon de tout mon cœur, et promets au Seigneur de me confesser plus tard.

5- Je prie l'acte de contrition

Acte de contrition

Mon Dieu,

j’ai un très grand regret de vous avoir offensé

parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable,

et que le péché vous déplaît.

Je prends la ferme résolution,

avec le secours de votre sainte grâce,

de ne plus vous offenser et de faire pénitence.

6- Je prie le "Notre Père"

7- Je fais le signe de la croix

plus vous offenser et de faire pénitence.

Nous fêtons cette année le jubilé des 400 ans de Notre Dame de Buglose.

 

Eglise de Pouillon aujourd'hui

Buglose pouillonLa vierge pélerine arrive dans l'ensemble pastoral pour y passer 3 semaines.

Normalement, un itinéraire avait été fait avec les eapp afin de faire voyager l'image de ND de Buglose dans tous les relais de notre ensemble.

Etant donné le confinement et les déplacements réglementés ( en effet, dans les autorisations il n'y a pas de petite case : aller prier ND de BUglose, je vais le signaler au gouvernement ), la statue de Marie essaiera de faire un itinéraire plus simple:

Du lundi 30 mars au dimanche 5 avril, elle se trouvera dans l'église de Pouillon de 10h à 16h

Du lundi 6 au mardi 14 avril, elle se trouvera dans l'église de Peyrehorade

Du Mercredi 15  au dimanche 19 avril dans l'église de Habas

Pourquoi ces lieux ?  Tout simplement car ce sont les lieux où se trouvent les gros commerces : il est donc plus facile, à l'occasion d'un déplacement pour les achats, de s'arrêter prendre un temps de prières dans ces églises (tout en respectant les distances de sécurité evidement).

Durant ces 3 semaines, je vous invite à prier plus particulièrement Notre Dame de Buglose lors de la prière de 15h, en pensant particuliérement à une personne de la paroisse ( malade; personnel soignant, aidant, ...) Ainsi nous nous porterons les uns les autres et Marie nous aidera à vivre ce temps.

Nous pouvons aussi dire dans la journée ou lors de la prière de 15h, la prière du jubilé ci-dessous.

Faites avoir tout ça autour de vous et dites-le à ceux qui n'ont pas internet

 

Bonne journée

 

 

 

 

Prière du Jubilé des 400 ans Logo buglose

Ô Notre Dame de Buglose,

comme j’aime t’honorer dans ce sanctuaire que tu t’es choisi depuis tant de siècles.

Je reconnais à ce choix la Mère d’un Dieu né dans une humble étable.

Comme lui, tu aimes tout ce qui est pauvre et caché.

C’est là que de nombreuses générations ont reçu de merveilleuses grâces par ta maternelle intercession.

Je m’unis à ces foules de pèlerins venues en ce lieu béni t’invoquer et te remercier.

A leur suite, je contemple ton regard qui m’invite à la confiance et ton sourire qui me communique la joie du ciel.

Tu nous dis en nous montrant Jésus : « Faites tout ce qu’il vous dira ! »

Sainte Vierge Marie, viens visiter le pauvre pèlerin que je suis et qui vient à toi avec sa reconnaissance, ses joies, ses espoirs mais aussi ses blessures, ses errances, ses questions, ses demandes.

Obtiens-moi la grâce de pouvoir expérimenter la tendresse de Dieu.

Aide-moi à découvrir que Dieu veut faire de moi son sanctuaire préféré.

Je pourrai alors chanter avec toi : « Le Seigneur fait pour moi des merveilles, Saint est son Nom ! »

Vierge Marie, Mère de l’Eglise, nous t’en prions, veille tout particulièrement sur notre diocèse.

Que l’Esprit Saint le renouvelle sans cesse sur les chemins de la sainteté. Amen

Prière du Jubilé

Les rubriques mises à jour

1-  "coin caté" a été mise à jour avec beaucoup d'activités à faire avec les enfants   N'hésitez pas à la visiter ICI

2- La confession de Pâques

3- L'enseignement de la semaine

Homélie du 5ème dimanche de Carême

Img 3338

Tombeau de Lazare à Bétanie

Je vous invite ce dimanche, en ce temps de crise, à vous identifier à Marthe et Marie et à voir les mouvements intérieurs qu’elles peuvent vivre au fur et à mesure de la maladie et de la mort de leur frère.

Tout d’abord, Marthe et Marie, dans une même affection pour leur frère Lazare tombé gravement malade, envoient un message à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » Les deux sœurs prennent Jésus par le cœur. Il aime cette famille, son amour est fidèle, il le manifeste dans la proximité qu’il entretient avec chacun. L’intimité et la chaleur de l’amour qui règne dans la maison de Béthanie est merveilleuse.

N’est-ce pas ce que nous faisons dans la prière quotidienne ?

Devant cette souffrance de la maladie de Lazare, il faut vite chercher Jésus pour qu’il le guérisse. C’est un combat pour la vie. L’agonie des sœurs de Lazare commence quand Jésus semble ignorer leur souffrance, le cœur de ces femmes est meurtri ! Jésus ose un malentendu par le mystère de son silence, « pour que les disciples croient. » Ceci aussi, nous pouvons le ressentir si nous croyons que notre prière n’est pas entendue.Img 3333

C’est pour Marthe et Marie insupportable. La vie et la mort restent deux énigmes pour notre intelligence et pour notre cœur. C’est dans l’existence de cette douleur que se posent les vraies questions ! Surtout quand la maladie nous menace ou qu’elle frappe ceux que nous aimons. L’Évangile nous donne de regarder la vie et la mort dans la paix de l’espéran­ce. Là, nous célébrons déjà la victoire de l’Amour infini de Dieu sur la mort.

Retiré au-delà du Jourdain, Jésus revient à Jérusalem malgré le danger, et toute son attitude révèle l’authenticité de son amour. « Lazare est mort » et « il faut que les disciples croient. » Si ces femmes ont pâti, le cœur des disciples est travaillé. C’est un grand mystère avec lequel nous avons beaucoup de difficultés. Nous ne voulons pas de ces lieux douloureux dans nos vies, et nous cherchons de toutes manières à les fuir. Or ces lieux sont ceux de l’enfantement à une Vie nouvelle. Marthe arrive au-devant du Maître, elle lui dit : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort ! » Tu l’aurais empêché de mourir ! De loin, tu n’y pouvais rien, et maintenant qu’il est mort, tu ne peux plus rien. Marthe qui est peinée et gênée dit à sa sœur, tout bas : « Le Maître est là, et il t’appelle. » Les deux sœurs lui disent la même phrase, pas sur le même ton !

C’est là que nous vivons un coup de théâtre, un signe incompréhensible pour notre esprit humain. Si nous essayons d’entrer dans le regard de Jésus quand il le pose sur la mort  et quand il dit aux disciples : « Lazare notre ami, s’est endormi. » , nous comprendrons que Jésus l’a accompagné sur ce chemin à la manière d’un enfant qui s’endort, il faut donc attendre le réveil.  Les disciples ne comprennent pas encore que Jésus vient pour sauver l’humanité, la réveiller, la ressusciter ! C’est quand il s’écrie d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » et que le mort sort les pieds et les mains liés de bandelettes, avec son visage enveloppé d’un suaire, qu’ils comprennent que Jésus est là pour remettre debout. La mort n’est qu’un sommeil  aux yeux de Jésus, aux yeux de notre Foi. Celui qui croit, sait que Jésus vient nous réveiller. Notre vie traverse la mort corporelle, le Fils de Dieu qui nous a fait vivre avant, nous fera vivre après notre mort, dans sa Résurrection.

N’est-ce pas un magnifique message d’espérance en ce temps de pandémie, à l’approche de la belle fête de Pâques ?

AMen

 

Abbé Philippe Carrère

Une Prière paroissiale !

 Tous les jours, à 15h, nous prenons un temps court de prirère ensemble, chacun là où il est :96629474 o

  • Signe de Croix
  • un Notre Père
  • 3 * "Je vous salue Marie"
  • Puis " Notre Dame de Buglose : Priez pour nous - Notre Dame de Buglose : protégez-nous"
  • signe de croix

Date de dernière mise à jour : 01/04/2020